Conseil du 21 décembre – Amélioration de la desserte de Gradignan

Pierre Hurmic

Intervention de Pierre Hurmic

Intervention commune pour l’ouverture de la concertation de deux projets de transports en commun afin de desservir la ville de Gradignan :

  • 23 – Communes de Bordeaux – Pessac – Talence Transports en commun – Amélioration de la desserte du campus et du centre ville de Gradignan par l’extension du réseau de tramway – Ouverture de la concertation – Décision – Autorisation

Et

  • 24 – Transports en commun – Amélioration de la desserte du quartier Thouars à Talence et du quartier Malartic à Gradignan par la création d’un transport en commun à haut niveau de service (TCHNS) – Ouverture à la concertation – Décision – Autorisation

 

Monsieur le Président, Mes chers collègues,

Mon intervention est commune pour les délibérations 23 et 24 car bien qu’elles n’aient pas le même tracé, elles sont intimement liées. D’ailleurs chacun des deux projets est évoquée dans la délibération de l’autre.

La desserte de Gradignan via une Transport en commun en site propre nous parait en effet une nécessité. C’est un maillon manquant de notre dispositif de transport en commun. Notre groupe a voté dans le SDODM la liaison Cenon-Boulevards – Gradignan or vous avez dit depuis plusieurs mois vouloir repousser la décision concernant la ligne des boulevards.

A notre avis une liaison sur les boulevards est prioritaire, et il serait opportun d’avancer rapidement sur le futur des boulevards. Mais je dis bien « des boulevards » c’est-à-dire dans leur intégralité. Ce futur des boulevards pourrait d ‘ailleurs être envisagé en même temps que la liaison pont à pont rive droite qui a été repoussé concomitamment à la mise en service du pont Veil.

C’est pourquoi il reste la portion allant du CHU à Gradignan. A ce titre le projet envisagé dans la délibération 24 nous parait extrêmement intéressant : Elle Permet de desservir les communes de Talence et de Gradignan, d’interconnecter les grands réseaux structurants (tramways A, B) en extra boulevards pour favoriser les correspondances en périphérie et de Renforcer la complémentarité entre les réseaux de transports urbains et ferroviaire par la desserte de la Médoquine avec les réseaux structurants de tramway et BHNS.

De plus, il est possible, comme il serait opportun, comme l’a proposé le maire de Bègles, de prolonger cette liaison vers l’arrêt Vaclav Havel de la ligne C. Ce qui en ferait la première ligne à relier de façon transversale les trois lignes de tramway en extra boulevards et d’en faire une liaison circulaire, dont on sait bien qu’il s’agit du parent pauvre des mobilités dans notre agglomération.

Si cette nouvelle liaison CHU-Gradignan revête d’un intérêt métropolitain, il n’en est pas le cas de la fourche de la ligne B qui est proposée dans la délibération 23.

Comme le l’ai évoqué, il est inscrit dans le SDODM, que nous avons tous voté, et que, M. Le Président vous ne vous privez pas de nous rappeler pour justifier des projets de transports, UNE liaison vers Gradignan, mais pas DEUX liaisons vers Gradignan. Comme pour Saint Médard, où venait s’ajouter au projet de BHNS un tram, ici nous venons de manière similaire ajouter à un projet de transports en site propre une ligne de tramway ! Je le répète c’est ceinture et bretelles.

D’autant plus que nous avons très peu d’éléments dans ces délibérations. Rien concernant la rentabilité socio-économique et aucune estimation du coût de ces deux lignes. Les services de la DG transports nous ont répondu en commission qu’il n’y avait jamais ces infos dans les délibérations d’ouverture de concertation. Or, pour l’ouverture de la concertation du prolongement de la ligne D vers Saint Médard, délibération du 2 décembre 2016, il est écrit que cette ligne permettrait d’ « accueillir une fréquentation de 4000 à 5000 voyageurs/jours dans un cadre socio-économique équilibré et pour un coût d’opération estimé à 50 millions d’euros » (dont on sait que le coût est finalement estimé à 75 millions d’euros lors du vote du projet au conseil de mars 2018). Pourquoi ne pas retrouver de telles informations dans les délibérations complétement vides proposées aujourd’hui… ?

Ainsi je pose cette question : Est-ce raisonnable, alors que vous ne cessez de nous répéter qu’il n’est plus possible d’étendre le réseau de tramway qui va bientôt dépasser les 100 km et qui va entrer dans un cycle de maintenance assez lourd, de lancer, après le tram vers Saint-Médard ajoutant 5,5 km pour 75 millions d’euros, une liaison de 6 km que nous pouvons estimer à 100 millions d’euros !

Cette fourche de la ligne B, je l’ai posée sur une carte en la superposant au projet Chu- Gradignan. Ces deux lignes sont, au niveau de Talence, mais aussi de Gradignan éloignés ou plutôt proche dans ce cas-ci, de 700 m de distance sur un linéaire de 2 km. A notre sens il y a bien un doublon pour la desserte de la ville de Gradignan.

On nous a répondu en commission qu’il faut desservir certaines grandes écoles telles que Kedge. J’ai regardé : entre Kedge et l’arrêt Doyen Brus il y a 300 mètres. Nous estimons donc que nos jeunes de 20 ans ne peuvent pas faire 300 mètres à pied pour aller à leur école ? C’est un signal assez paradoxal alors que nous demandons à nos habitants d’utiliser la marche à pied ou le vélo pour les courtes distances.

Enfin, nous avons des interrogations concernant l’exploitation de la ligne B, qui aurait désormais trois fourches mais surtout des doutes concernant la capacité de cette ligne à avaler sa fréquentation sur la portion Doyen Brus – Victoire, cette portion de la ligne B qui est déjà saturée en heure de pointe va devenir invivable si l’on ajoute plusieurs milliers de voyageurs comme cela est inscrit dans les prévisions.

Si nous renonçons à la fourche de la ligne B, avec les 100 millions d’euros prévus, nous pourrions desservir d’autres secteurs qui nous semblent prioritaires, en particulier la rive droite mais aussi rallonger la ligne BHNS circulaire Pessac Bersol – Mérignac Aéroparc vers le Haillan ou Eysines par exemple et ainsi ne pas renforcer ce réseau en étoile !

C’est pourquoi nous voterons pour l’ouverture de la concertation pour la délibération 24 et nous voterons contre pour la délibération 23.

Je vous remercie,

Remonter