L’essentiel du conseil métropolitain du 23 septembre 2016
Partager

Lors de ce conseil, les élu(e)s écologistes se sont exprimés sur les dossiers suivants :

  • Concernant l‘appel à projets « villes repirables en 5 ans » qui vise à réduire la pollution atmosphérique Marie-Christine Boutheau  a rappelé qu’en France, c’est 45 000 personnes qui meurent chaque année à cause de la pollution de l’air. Elle a par conséquent regretté le manque d’ambition de la réponse à l’appel à projets dont aucun nouveau projet n’est issu. (Lire son intervention).
  • Lors de ce conseil, un Règlement local de publicité intercommunal (RLPi) a été arrêté.  Clément Rossignol-Puech a demandé que le règlement soit plus stricte concernant les publicités lumineuses qui seront allumées jusqu’à 1h du matin. Il a également appelé à la règlementation des nouvelles formes de publicité tels que les clean tags. (lire son intervention).
  • Concernant la politique déchets, Clément Rossignol Puech et le groupe écologiste auraient aimé un plan plus ambitieux pour la démarche zéro déchets zéro gaspillage. En effet, cette démarche a pour objectif de réduire de  3% le volume des déchets en 3 ans avec un budget très restreint. A quand le 0 déchets ? (Lire son intervention).
  • A l’occasion du vote d’une subvention de fonctionnement pour l’association INTERBIO, Pierre Hurmic a pris la parole pour appeler au développement de l’agriculture urbaine sur Bordeaux pour non seulement avoir du bio, mais avoir du bio LOCAL. (Lire son intervention).
  • A l’occasion du débat concernant l’aménagement de la place Gambetta, Pierre Hurmic a exprimé ses inquiétudes concernant la disparition des marronniers traditionnels. (Lire son intervention).

 

Le groupe a voté contre deux délibérations :

  • Pierre Hurmic a ensuite dénoncé le projet urbain de la Jallère et a appelé à conserver la dernière zone humide de Bordeaux! (Lire son intervention). (Lire son intervention).