L’essentiel du conseil métropolitain du 15 février 2019

Le conseil métropolitain du 15 février 2019 a été bien évidemment marqué par l’annonce du départ d’Alain Juppé découlant de sa nomination au Conseil constitutionnel. A l’instar d’autres conseillers métropolitains, Pierre Hurmic s’est exprimé en quelques mots sur le sujet (lire son intervention).

A l’ordre du jour de ce conseil figuraient par ailleurs plusieurs délibérations d’importance, sur lesquelles les élu-e-s écologistes sont intervenus :

 

FINANCES – Budget primitif 2019

Sylvie Cassou-Schotte, présidente du groupe EELV, a rappelé les contraintes de plus en plus importantes qui pèsent sur l’exercice budgétaire d’année en année (des besoins qui ne faiblissent pas, des recettes de moins en moins dynamiques, la contractualisation, des dépenses de fonctionnement difficiles à contenir…)

Elle a par ailleurs regretté l’investissement insuffisant au regard des enjeux en matière de politique climat / énergie. Se basant sur le rapport du WWF sur le défi climatique des villes publié fin 2018, Sylvie Cassou-Schotte a rappelé que pour ce qui concerne la métropole bordelaise, nous disposerions de 7 années de droits à émettre au rythme annuel actuel pour tenir les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre : « l’urgence climatique c’est maintenant qu’elle se pose. De nombreuses collectivités s’engagent d’ailleurs aujourd’hui dans un Budget climat, via par exemple la mise en place d’une comptabilité analytique permettant l’évaluation de l’impact carbone de chaque dépense. »

Le groupe écologiste a toutefois voté ce budget 2019 car il comporte toute une série d’investissements que nous jugeons utiles et nécessaires pour l’agglomération et ses habitants.

Lire l’intégralité de l’intervention de Sylvie Cassou-Schotte

Vote pour du groupe EELV

 

GOUVERNANCE – Rapport d’avancement de la mutualisation 2018

Clément Rossignol-Puech, Maire de Bègles, a rappelé dans son intervention la complexité de l’organisation mise en place du fait du choix d’une mutualisation à la carte. Il a salué le travail des agents et la montée en qualité de service pour les usagers. Les écologistes seront attentifs aux résultats du baromètre social, attendus pour mars, qui permettront de mesure le bien-être des agents.

 

URBANISME – Euratlantique / Modification du PLU par déclaration de projet pour l’ilot Amédée Saint Germain

Sur ce projet d’aménagement urbain (750 logements, 5 000 m2 de commerces et 40 000 m2 de bureaux), Pierre Hurmic a regretté la suppression du coefficient de végétalisation  dans ce secteur, point innovant du PLU adopté en 2016. Il a rappelé l’enjeu de la végétalisation : « Nous ne pouvons pas faire l’impasse sur la végétalisation de ce nouveau quartier! »

D’autre part, Pierre Hurmic a fait part de l’étonnement des écologistes de constater que l’objectif proposé en termes de réduction de la consommation d’énergie des bâtiments est de réduire la consommation d’énergie de 20 % par rapport à la réglementation en vigueur. A notre sens, appliquer, en anticipant juste d’un an, la RT 2020 qui prendra la suite de la RT 2012 en 2020 aurait eu plus de sens pour un projet urbain qui ambitionne précisément d’être un quartier innovant. « La RT 2020 prévoit que toutes les nouvelles constructions à compter de 2020 soient obligatoirement à énergie positive appelées BEPOS Pourquoi ne pas assigner d’ores et déjà cette ambition à un quartier emblématique du Bordeaux de demain, de la Métropole à énergie positive que nous nous sommes engagés à bâtir ? »

Enfin, Pierre Hurmic a fait état de la nécessité d’améliorer la gouvernance d’Euratlantique via la mise en place d’un comité de suivi composé d’élus métropolitains.

Abstention du groupe EELV

MARCHES – Pont Simone Veil / résiliation amiable et partielle du marché

Cette délibération vient clôturer une médiation de plusieurs mois sur un dossier épineux. Pour Clément Rossignol-Puech, « l’important est que l’on avance sur ce dossier et à ce titre la médiation a permis d’éviter un contentieux qui aurait pu nous paralyser pendant plusieurs années. » Il a rappelé qu’il convient dès maintenant de s’assurer que la ligne TCSP (Transport en commun en site propre) pont à pont soit bien prête à l’échéance 2023 pour circuler sur ce pont et répondre aux besoins en termes de mobilité.

Enfin, il a fait part de son soutien à la proposition faite par Fabienne Keller de donner le visage de Simone Veil , incarnation de la République française et de ses valeurs, à la Marianne 2019.

Vote pour du groupe EELV

 

LOGEMENT – Programmation 2018 des logements agréés au titre de la délégation des aides à la pierre (production de logements locatifs sociaux notamment)

A travers cette délibération, c’est l’occasion pour le groupe écologiste de revenir sur la problématique du logement qui se fait jour sous plusieurs formes dans notre agglomération.

Sylvie Cassou-Schotte a tout d’abord fait état de nos remarques sur la programmation 2019, actant notamment d’un engagement inégal des communes dans les objectifs du Programme Local de l’Habitat (PLH). Elle a ainsi redemandé au nom du groupe écologiste à avoir un bilan pluriannuel de la réalisation et de la programmation par commune et par typologie de LLS, ce qui à ce jour ne nous a pas été présenté.

Sylvie Cassou-Schotte a également évoqué les besoins en matière d’hébergement d’urgence, d’hébergement d’insertion et de logements temporaires qui sont loin d’être couverts, tout comme le dossier des ETI (espaces temporaires d’insertion) qui avance doucement avec à ce jour l’engagement de seulement 3 communes (Bègles, Mérignac et Bordeaux) et seulement 1 projet en phase d’étude opérationnelle (celui de Bègles) : « ce dossier est une parfaite illustration du fait que toutes les communes ne prennent pas leur part de solidarité envers les plus fragiles. « 

Lire l’intégralité de son intervention

Vote pour du groupe EELV

Remonter