Conseil du 22 mars – Brazzaligne : Projet de reconversion ferroviaire en promenade paysagère

Pierre Hurmic

Intervention de Pierre Hurmic 

Intervention de Pierre Hurmic : 

Monsieur le Président, Mes chers collègues,

Tout d’abord, nous saluons le caractère réversible et évolutif de cet aménagement, qui va lui permettre de s’adapter aux besoins urbains des années futures.

Ce projet présente un intérêt indéniable, en effet, la création de ce nouvel espace public qui est à la fois un espace de vie et de jeux, un espace naturel et une liaison de déplacement urbain permet de créer une véritable continuité écologique sur près de 3 km et 10 hectares, dans une zone de friche industrielle mais bientôt densifiée par plusieurs projets immobiliers.

Aujourd’hui, de plus en plus des habitants de notre métropole appellent à plus de nature, d’arbres et à une ville durable, le succès des différentes manifestations pour le climat et de la jeunesse est évocateur de l’urgence d’agir et de pouvoir se targuer de « respirer Bordeaux » ! Bien que cette prise en compte de la nature ne soit que rarement appliquée lors de nos nouveaux projets… Or ce type d’aménagement permet justement de réintroduire de la biodiversité en ville mais aussi de lutter contre les îlots de chaleur.

En termes de déplacements urbains, ce projet ce projet facilite la faisabilité d’une liaison urbaine en préservant l’emprise foncière pour le futur. Il permet d’introduire un mode de transport en site propre, utilisant les voies ferrées ou non et donne ainsi la possibilité de mettre en œuvre la liaison pont à pont, inscrite au SDODM et passant par la Brazzaligne et la voie Eymet.

Cette liaison pont à pont doit être rapidement précisé et anticipée afin de la mettre en œuvre dès l’ouverture du pont Simone Veil. Ce souhait est motivé par l’urgence des mobilités dans ce quartier ou de nombreux projets immobiliers affichent des livraisons dès 2020 :  en particulier les programmes Bastide Niel, Brazza mais aussi à Lormont. Au total, c’est plus de 40 000 nouveaux habitants qui sont attendus rive droite d’ici quelques années. A ce titre, La Brazzaligne est un des éléments de réponses nécessaire aux besoins futurs en termes de transports sur la rive droite.

De plus, nous savons que nos besoins en termes de logistique urbaine sont grandissants, c’est pourquoi nous devrions étudier la possibilité de mettre en œuvre du ferroutage via ces rails pour atteindre le cœur de ville. D’autant plus que ces nouveaux quartiers (Brazza, Bastide Niel,…) ne seront pas dénués d’activités économiques étant donné leur mixité fonctionnelle annoncée.

Enfin, la promenade paysagère est conçue sous la forme d’un espace partagé piétons/cyclistes.  Il est dommage que deux espaces distincts n’aient pas été prévus… et il serait bénéfique, à terme, lors de la mise en place des aménagements TCSP, qu’une piste uniquement dédiée aux cyclistes soit prévue.

Je vous remercie,

 

Remonter