Conseil du 21 décembre – Tarification réseau TBM – Tarif différencié des P+R – Tarifs V3 électrique

Sylvie Cassou-Schotte

Intervention de Sylvie Cassou-Schotte

 

Monsieur le Président, Mes chers collègues,

Notre groupe souhaite intervenir sur deux volets distincts.

1/ un premier volet qui concerne directement le contenu de la délibération

La délibération propose une nouveauté : une tarification différenciée des parkings relais en fonction notamment de leur fréquentation, ceci dans une visée incitative. Nous saluons cette modalité de gestion intelligente, tout en insistant sur l’importance d’une signalétique plus efficace de ces mêmes P+R avec notamment une information en temps réel sur les axes structurants de circulation comme la rocade.

Nous sommes en revanche plus dubitatifs concernant les modalités retenues pour la mise en service de VCub électriques. Comme il a été rappelé lors du bilan du plan vélo 2017-2020, les Vcub ont une vraie utilité auprès des étudiants et des personnes qui habitent en centre-ville. En effet ce sont des personnes qui n’ont pas de vélos individuels, ou qui n’ont pas de places de stationnement chez eux et font de petits trajets. Le Vcub électrique pourrait donc compléter l’utilisation classique du VCub et être une solution pour permettre de rejoindre des territoires périphériques.

Mais l’autonomie de la batterie proposée est de seulement 10 km. Dans le cas d’un aller-retour, cela implique un trajet de maximum 5 kilomètre ou alors cela oblige de la recharger entre les deux trajets. Par conséquent, il y a fort à croire que ces VCub électriques seront utilisés pour de petits trajets qui ne nécessitent pas de vélos électriques et vont contribuer à augmenter la consommation énergétique… Les modalités de ce nouveau service auraient, à notre sens, mérité d’être plus étudiées.

Concernant le mobile-ticketing, de nombreuses expérimentations ont lieu en ce moment en France. En Ile-de-France, il sera possible d’utiliser son téléphone mobile comme titre de transport Navigo dès 2019 et les résultats des premières expérimentations semblent démontrer une hausse sensible du nombre de validations.

Nous espérons que le Mobile-ticketing, attendu par nos habitants, ne mettra pas autant de temps à arriver que la nouvelle billettique !

2/ Le second et dernier volet de notre intervention concerne la tarification solidaire et l’accès aux transports pour les plus démunis.

Si tout va bien, nous devrions voir enfin arriver la nouvelle tarification solidaire au printemps 2019.

Toutefois, comme nous vous l’avions indiqué dans un courrier en date du 25 juin 2018, notre collectivité est à l’heure d’aujourd’hui toujours dans une situation de non-respect des dispositions du Code des Transports.

Au regard de ce qui est actuellement en vigueur au sein du réseau de transports en commun de Bordeaux Métropole, il en résulte une application à ce jour très incomplète de l’exigence légale et les dispositions actuelles au sein de notre réseau de transport excluent de fait un public qui devrait bénéficier d’une réduction tarifaire d’au moins 50%.

Il en va ainsi des personnes attestant de revenus inférieurs au plafond de ressources CMU C mais n’entrant pas dans les critères d’attribution : c’est le cas notamment des bénéficiaires de l’Aide Médicale d’Etat.

Vous me répondrez que dans quelques mois la question sera réglée via la mise en place de la tarification solidaire, mais permettez-nous de regretter à nouveau qu’aucune mesure transitoire n’ait été prise pour ces publics, au regard de leur grande vulnérabilité, mais aussi de nos obligations légales.

Remonter