L’essentiel du conseil de métropole du 21 décembre 2018

Conseil de Bordeaux Métropole du 21 décembre 2018

Interventions, votes et réactions des élu-e-s du groupe EELV

 

Mobilités : Tarification réseau TBM : tarif différencié des P+R – Tarifs V3 électriques

Retard de la mise en place de la tarification solidaire sur le réseau TBM prévue désormais pour 2019 : notre collectivité est à l’heure d’aujourd’hui toujours dans une situation de non-respect des dispositions du Code des Transports…

Sylvie Cassou-Schotte, Présidente du groupe : »Permettez-nous de regretter à nouveau qu’aucune mesure transitoire n’ait été prise pour les personnes attestant de revenus inférieurs au plafond de ressources CMU-C mais n’entrant pas dans les critères d’attribution : c’est le cas notamment des bénéficiaires de l’Aide Médicale d’Etat, public qui devrait bénéficier d’une réduction tarifaire d’au moins 50%. »

Lire l’intégralité de l’intervention

Vote pour du groupe EELV

 

Mobilités : Amélioration de la desserte des villes de Bordeaux – Pessac – Talence et Gradignan

Deux délibérations pour l’ouverture de deux concertations concernant des projets de transports desservant les communes de Bordeaux, Pessac, Talence et Gradignan.

1er projet : Une nouvelle fourche de la ligne de tram B allant de Montaigne-Montesquieu à Gradignan Beausoleil en passant par Gradignan centre. (Vote contre du groupe EELV).

2nd projet : Une ligne en site propre (tram ou BHNS) partant du CHU de Bordeaux et allant jusqu’à Gradignan Malartic en passant par La Médoquine et Talence Thouars. (Vote pour du groupe EELV).

S’exprimant au nom du groupe, Pierre Hurmic a rappelé que la desserte de Gradignan via une Transport en commun en site propre est en effet une nécessité. C’est un maillon manquant de notre dispositif de transport en commun. Mais il a rappelé que le schéma directeur des déplacements voté par l’Assemblée métropolitaine (SDODM) prévoyait UNE liaison vers Gradignan, et non DEUX liaisons comme ces projets le suggèrent.

Outre l’absence d’éléments dans ces délibérations (rien concernant la rentabilité socio-économique et aucune estimation du coût de ces deux lignes), la création d’une fourche de la ligne B pose question quant à sa pertinence au regard de l’autre projet envisagé et quant aux enjeux en termes d’efficacité du réseau. Le groupe a par conséquent voté contre ce projet.

Lire l’intervention de Pierre Hurmic

A l’occasion de la délibération consacrée à l’ouverture de la concertation pour le projet d’amélioration de la desserte du quartier Thouars à Talence et du quartier Malartic à Gradignan par la création d’un transport en commun à haut niveau de service (TCHNS), Clément Rossignol-Puech a proposé la mise à l’étude d’une extension du projet CHU-Gradignan vers Bègles.

Lire l’intervention de Clément Rossignol-Puech

 

Aménagement du territoire : Opération d’aménagement Bordeaux Inno Campus extra rocade

Sylvie Cassou-Schotte a pointé deux enjeux fondamentaux concernant le bon développement de l’OIM InnoCampus :

  • L’enjeu des mobilités  et la nécessité de proposer des mobilités alternatives.
  • L’équilibre en termes d’aménagement économique à l’échelle de la métropole

Lire l’intervention de Sylvie Cassou-Schotte

Vote pour du groupe EELV

 

Mobilités : Développement du réseau express régional RER et actions en faveur de la circulation

La délibération concernant les cars express et le RER métropolitain avait été complétée par un point sur les conditions de circulation qui demandait une relance du débat concernant le grand contournement. Le groupe EELV a fait pression pour que toute mention au grand contournement disparaisse. Ce qui a été accordé par le Président.

A l’occasion du débat, le projet de contournement routier de l’agglomération est quand même revenue sur le tapis. Les écologistes ont réitéré leur soutien au développement du ferroviaire et leur ferme opposition à un projet de grand contournement routier.

Pierre Hurmic : Notre groupe est satisfait de l’avancée de ce dossier. Beaucoup de progrès ont été réalisés concernant la partie ferroviaire depuis le premier rapport présenté au début de l’automne tant en termes de calendrier qu’en termes d’actions avec en particulier la mise en place de la première desserte TER directe entre Libourne et Cestas dès 2020.

Clément Rossignol-Puech : [Concernant le grand contournement,] on confond les causes et les conséquences. On dévie les camions au lieu d’essayer de réduire le nombre de poids lourds !

Lire les interventions de Pierre Hurmic et de Clément Rossignol-Puech

Pour pour du groupe EELV

 

Motion relative à la situation de Ford Aquitaine Industries

Télécharger le texte de la motion

Lire la réaction du groupe.

Remonter