Communiqué de presse : Non à la réouverture du pont de pierre à la circulation automobile

pont de pierre infographie bordeaux

29 juin 2018

Non à la réouverture du pont de pierre à la circulation automobile
Oui aux mobilités actives et aux pistes cyclables sécurisées sur tous les ponts !

Les retards annoncés concernant la construction du pont Simone-Veil ne sauraient remettre en question la fermeture du pont de pierre à la circulation automobile alors que l’expérience s’avère un vrai succès.

Pour rappel, 9000 cyclistes empruntent le pont de pierre tous les jours, soit une augmentation de 22% ainsi que 6000 piétons.
Avant l’expérimentation, le pont de pierre ne représentait que 5% des franchissements automobiles de la Garonne. Cette expérimentation n’est donc aucunement responsable des problèmes actuels de circulation et le pont de pierre ne saurait devenir un dommage collatéral des retards tout à fait regrettables du pont Simone-Veil.

Avec le report modal constaté de 3000 véhicules vers les transports en commun ou le vélo, l’expérimentation a permis la promotion de nouvelles habitudes de mobilité qui contribuent à améliorer la qualité de l’air en ville et on note que davantage de personnes traversent chaque jour le pont de pierre à l’heure de pointe.
Elle a largement contribué à ce que l’usage du vélo augmente de +12% en 2017 dans notre métropole avec des déplacements facilités, sécurisés et plus rapides pour les piétons et les cyclistes.

Pourquoi endiguer cette dynamique déjà perturbée par la fermeture de la piste cyclable du pont François-Mitterrand alors que la part modale des déplacements vélos dans la Métropole est en augmentation et nous encourage à mener une politique toujours plus volontariste en faveur des mobilités alternatives ?
C’est pourquoi, au-delà de la poursuite de la fermeture du pont de pierre à la circulation, nous demandons l’accélération de la mise en oeuvre du plan vélo afin d’atteindre au plus vite l’objectif de 15% de part modale vélo mais aussi la réalisation d’une piste cyclable en encorbellement sur le pont François-Mitterrand et d’une liaison cyclable rive gauche entre le pont Saint-Jean et le pont Mitterrand.

Quant aux solutions pour fluidifier la circulation, nous les défendons depuis des années : régulation du trafic poids lourd sur la rocade, mise en oeuvre d’une Zone à Circulation Restreinte, promotion des alternatives à la voiture solo (covoiturage via la mise en place de voies dédiées) et optimisation des transports collectifs.

Nous soutenons les mobilisations exceptionnelles de demain samedi 30 juin (15h > Grande vélorution urbaine / départ place Dormoy et 18h > Grande chaine humaine sur le pont de pierre) ainsi que la grande opération de comptage durant 24h sur le pont de pierre à l’appel de l’association Vélo-Cité le 3 juillet prochain.

Le groupe écologiste au conseil municipal de Bordeaux

Pierre HURMIC, président du groupe

Le groupe écologiste de Bordeaux Métropole

Sylvie CASSOU-SCHOTTE, présidente du groupe

Remonter