Communiqué de presse : Réaction au refus par Ford du projet de reprise de Punch pour le site de Blanquefort

Réaction au refus par Ford du projet de reprise de Punch pour le site de Blanquefort

13/12/2018

L’annonce de la décision de Ford de ne pas accepter l’offre de reprise émise par Punch est un coup dur très important pour les salarié-e-s, leurs familles, le tissu des sous-traitants et plus globalement la métropole bordelaise.

Nos pensées vont tout d’abord aux salarié-e-s et à leurs familles et nous leur apportons tout notre soutien.

Depuis de nombreuses années, les collectivités territoriales se mobilisent, aux côtés de l’Etat, pour maintenir les emplois sur le site de Blanquefort.

Depuis de nombreuses années, les élu-e-s écologistes appellent à mener en parallèle des aides publiques une réflexion plus large sur l’avenir du site, conscients du déclin du marché des voitures à essence.

La dynamique qui a consisté à insuffler de l’argent public pour maintenir un site industriel sans préparer une éventuelle transition industrielle démontre malheureusement aujourd’hui ses limites et nous place désormais au pied du mur.

Dans ce contexte, les élu-e-s écologistes considèrent tout d’abord que les collectivités doivent tout mettre en œuvre pour demander le remboursement des sommes versées au groupe Ford qui étaient corrélées à des objectifs en termes d’emplois, objectifs de fait non réalisés.

Les élu-e-s écologistes appellent enfin les différentes collectivités, en lien avec les salarié-e-s, les organisations syndicales et les différents partenaires, à réfléchir ensemble aux alternatives industrielles qui pourraient convenir à ce site de Blanquefort, riche de compétences et d’expertise. Moteurs électriques, véhicules à hydrogène, voiture autonome, éoliennes sont autant de filières d’avenir qui pourraient dessiner un nouveau futur industriel pour le site.

Ce dossier nous conforte dans la conviction qu’aucune subvention publique ne doit être accordée aux multinationales sans s’assurer que des investissements soient effectués dans l’optique d’anticiper les transitions énergétique et écologique, seules garantes d’emplois pérennes.

Sylvie Cassou-Schotte, Présidente du groupe EELV de Bordeaux Métropole

 

Contact presse

Céline Papin

Collaboratrice des élus EELV

06 47 11 98 99

Remonter